Ne pas parler anglais, est-ce handicapant pour entreprendre ?


Par Nicolas Mercatili Mise à jour le 16 décembre 2021 Publié le 16 décembre 2021 Rubrique Entrepreneur

Même si une entreprise ne s’exporte pas à l’international, sa priorité est en principe d’optimiser son chiffre d’affaires en adoptant une stratégie concurrentielle efficace face à la compétitivité du marché professionnelle.

Alors dans une optique où il est essentiel d’atteindre un objectif de résultat, c’est-à-dire fidéliser la clientèle existante et atteindre de nouveaux prospects en élargissant sa part de marché, l’anglais se voit être un bon moyen pour encourager les échanges internationaux.

Aujourd’hui, l’anglais peut se définir comme la langue universelle des affaires, de l’entreprise globalisée et des échanges à l’échelle mondiale. Malheureusement et cela peut se voir auprès de beaucoup de professionnels, que l’anglais constitue leur principal point bloquant, voir même une source d’angoisse.

Il est cependant important de mentionner, car la mondialisation oblige, et notamment dans le domaine de l’entreprise, que le recours à l’anglais est quasiment inévitable. Entre autres, maitriser l’anglais est un atout majeur comme il peut devenir un grand désavantage pour un entrepreneur.

Barrière de la langue : un frein pour l’évolution de l’entreprise à l’international

Globalement, le développement international d’une entreprise tient compte d’un éventail croissant d’incitations, d’opportunités et de contraintes. Ne pas pouvoir communiquer avec un interlocuteur d’un autre pays dû à la barrière de la langue correspond à une contrainte qui freine le développement d’une entreprise. Si un entrepreneur ne dispose pas des moyens nécessaires pour communiquer et donc vendre ses services ou produits, indéniablement, il expose son business à un risque non négligeable.

Bien qu’une entreprise mette en place une approche dynamique pour son internationalisation afin de dépasser le cadre de son espace de référence, son origine, la France par exemple et échanger avec des pays étrangers. Tous plans d’action aussi performants qu’ils sont restent inefficaces sans s’armer en amont des outils nécessaires. Pour un entrepreneur, sous-estimer la maitrise de l’anglais, qui est la langue universelle pour les affaires s’avère être une grande erreur. De surcroit, la communication en anglais dans l’environnement du commerce international est particulièrement indispensable. En effet, beaucoup sont les entreprises étrangères qui adoptent l’anglais en tant que moyen efficace pour échanger et négocier à l’échelle mondiale.

Alors, pour communiquer et commercer avec des pays étrangers, l’entrepreneur doit faire appel à sa maitrise de l’oral ou de l’écrit de cette langue.

Il est cependant à préciser que rien n’oblige un entrepreneur et son entreprise à cibler un marché à l’international pour se développer et constater une activité florissante. Mais dans le cas où l’entrepreneur souhaiterait s’exporter à l’étranger pour s’ouvrir à un marché en potentielle croissance, dont des clients à travers le monde, ne pas recourir à l’anglais est impossible.

Parler anglais

Ne pas maitriser l’anglais peut pénaliser l’activité de l’entreprise

Toute activité d’entreprise que cela soit en international ou non, suppose la mise en place d’une communication efficiente. Il peut arriver qu’un entrepreneur passe à côté d’une opportunité unique comme obtenir un marché à fort potentiel dès lors de la phase de présentation de son plan économique ou à l’issue d’une négociation avec de futurs investisseurs, car il ne maitrise pas convenablement l’anglais. Entre autres, l’entrepreneur ne parvient pas à soigner sa communication, ce qui peut nuire à sa crédibilité. Les sociétés holding ou de simples filiales étrangères ne parviennent pas à déterminer le potentiel de l’entreprise et préfèrent collaborer avec des entreprises susceptibles de mettre à leurs dispositions des avantages potentiellement croissants.

L’anglais peut être un facteur de succès et de compétitivité pour les entreprises. Sachant que l’importance de l’anglais est de notoriété publique, l’intérêt et l’ampleur des enjeux que représente la maitrise de cette langue des affaires notamment pour une entreprise exploitant à une activité à l’international sont sans pareil. De plus, l’anglais peut apporter une valeur ajoutée au fonctionnement de l’activité de l’entreprise, mais également à l’entrepreneur.

Pour schématiser son importance avec un cas concret, une entreprise peut encourager la mise en place d’une stratégie de communication bien rodée dont un outil accessible à tous tel qu’un site internet traduit en plusieurs langues, l’anglais inclus. Cela dans le but de bénéficier d’un avantage concurrentiel d’envergure internationale, car elle cultive une image multiculturelle.

Impossibilité d’accès à des ressources intellectuelles et autres informations nécessaires à la prise de décision

Les informations véhiculant dans les ouvrages de gestion, la presse généraliste ou les revues spécialisés dans le monde du business présentent dans la plupart des cas, des contenus en anglais. Or qu’au sein d’une entreprise, les informations sont les principales ressources de données en termes de prise de décision et anticipation sur les évolutions économiques de la structure.

Entre autres, la compréhension de l’anglais professionnel ouvre l’entrepreneur à une multitude d’informations qui sont et demeurent au cœur du fonctionnement d’une entreprise pour favoriser les échanges tant en interne qu’en externe. Dans le monde de l’entreprise globalisé, l’anglais correspond à un langage standard pour échanger et communiquer.

Quand bien même une entreprise est performante et dotée d’un marché avec un fort potentiel sans qu’elle ait besoin de recourir à son internationalisation, un entrepreneur maitrisant l’anglais des affaires est plus apte à anticiper les risques, mais également les opportunités à saisir sur son marché.

Ne pas savoir communiquer en anglais c’est ne pas savoir se vendre

Plus l’entreprise étend son activité plus le nombre de partenaires et d’interlocuteurs français ou étrangers augmente également : investisseurs, fournisseurs, distributeurs, salariés, etc.… En ce sens, l’entrepreneur se verra constamment soigner sa communication, qu’il s’agisse de l’anglais ou du français, car il en va de sa crédibilité, mais notamment de l’image de son entreprise (rapport, présentation, mail, réunion, etc.).

De manières simples, quel que soit la langue à assimiler, les compétences linguistiques font toujours gage de sérieux et de professionnalisme. Il s’agit d’un atout pour tous professionnels et l’entrepreneur est également concerné. L’entrepreneur doit savoir manipuler et maitriser les tournures de l’anglais professionnel, dont des termes et des vocabulaires spécifiques relatifs au monde de l’entreprise.

Des échanges aisés à l’écrit comme à l’oral traduit par une maitrise fluide et parfaitement tournée, avec des expressions libres et naturelles d’une langue s’inscrivent comme étant un pré requis dans le domaine de l’entreprise. Dans le cas contraire, il peut éprouver des difficultés à communiquer efficacement et être complètement désarçonné face à un interlocuteur qui ne parle que l’anglais.

Heureusement, il peut s’armer de différentes solutions. Les professionnels dans l’apprentissage des langues étrangères ne manquent pour enseigner l’anglais aux Français et inversement, pour donner des cours de français à des étrangers en ligne. En effet, bien que l’anglais soit important, un entrepreneur français ne peut négliger ses origines. Il peut alors avoir recours à des sites d’apprentissage de langue pour lui enseigner le français en ligne.

Dans un contexte où le professionnel s’établit à son compte en tant que professeur auto entrepreneur, les compétences d’un tuteur sur la discipline scientifique spécialisée dans l’étude de la langue peuvent lui permettre de s’ouvrir à différentes opportunités. Entre autres, le professionnel peut proposer ses services et postuler pour des offres d’emploi pour des cours sur Preply et donner des cours de français en ligne. Telle est l’importance de la maitrise d’une langue dans le monde du travail où la concurrence est rude, car une compétence est une qualité en soi qui permet à un professionnel de s’épanouir. Il peut ainsi enseigner le français en ligne comme il peut enseigner d’autres langues (anglais, allemand, espagnol, etc.). Cette solution d’apprentissage n’est pas simplement dédiée aux Français natifs souhaitant perfectionner la langue, car nombreuses sont les possibilités où l’entrepreneur peut donner des cours de français à des étrangers.

Nicolas Mercatili

Consultant SEO basé à Aubais dans le Gard, tout proche de Montpellier et Nîmes. Je propose mes services depuis 2010, initialement pour la mise en place et l’optimisation SEO de sites à base de PrestaShop et de WordPress. Aujourd'hui je suis principalement focalisé sur mes 2 produits : SEMJuice.com une plateforme de netlinking figurant parmis les leaders du marché et WPRank.net un thème SEO pour WordPress et WooCommerce.

Cet article vous a plu ? Un petit partage... Merci !

N’hésitez pas à donner votre avis


Soyez le premier à réagir !


Présentation

Tombé dans la marmite de la création web au tout début des années 2000, ce n'est qu'en 2010 que je me suis lancé à mon compte pour proposer mes services. Passionné avant tout, je me suis spécialisé sur l'optimisation des solutions WordPress, WooCommerce et PrestaShop dont je suis ambassadeur à Montpellier. Ma priorité est le référencement naturel, chaque prestation est pensée et optimisée pour le SEO. Je propose aussi des prestations d'audits SEO et des prestations de liens (netlinking) via ma régie SEMJuice.com pour booster votre visibilité Google.

Article à la une

Les évènements SEO et WEB à ne pas manquer cette année
  • Ls évènements à ne pas manquer

Restez informé !

Inscrivez-vous :

Contact

contact(at)creanico.fr

04.11.93.20.32

Basé entre Montpellier et Nîmes (France)

Ambassadeur PrestaShop Membre de l'association SEO Camp Membre du Bootcamp SEO de Laurent Bourrelly